15 octobre 2016

Raymond Lull (1)

[ "Garaudy est un Cordouan d'adoption, il est de ceux qui ont poursuivi l'oeuvre de construction d'une culture commune aux Chrétiens et aux Musulmans, comme le Majorquin Raymond Lulle, au XIIIe siècle." Maria Poumier:http://rogergaraudy.blogspot.fr/2010/09/sur-cuba-le-sionisme-la-palestine-roger.html .]

Un article du journal "L'expression": http://www.lexpressiondz.com/culture/251903-bejaia-se-souvient-de-raymond-lulle.html
Le philosophe catalan, Raymond Lulle, a séjourné dans la capitale des Hammadites vers 1307.
Dans le cadre de l'Année internationale «Lllul year», l'année de Lulle, le théâtre régional Malek-Bouguermouh de Béjaïa a abrité les 10 et 11 octobre 2016 un Colloque international pour célébrer le 700e anniversaire de la mort de Raymond Lulle (Palma de Majorque 1232 -1316), l'auteur le plus universel de la culture catalane, qui a été le précurseur dans le dialogue inter-religieux. Intitulé «Dialogues méditerranéens», ce colloque fait partie des cinquante manifestations programmées dans le monde dans le cadre de «Llull year» (l'année de Lulle), afin de célébrer les «disputes» du philosophe catalan, Raymond Lulle, avec les uléma de Béjaïa en 1307 à l'époque où il a séjourné dans la capitale des Hammadites. Un colloque qu'organise l'association Gehimab de l'université Abderahmane Mira de Béjaïa en collaboration avec deux institutions espagnoles, IEMed (Institut européen de la Méditerranée) et IEB (Institut des études sur les Baléares et Palma de Majorque). L'objectif de ce colloque est de «cerner les perceptions actuelles des fameuses «disputes» entre lui et les uléma de Béjaïa» rapporte le texte de présentation du colloque. Des «disputes» qui sont rentrées dans l'histoire, car elles ont déblayé, des siècles plus tard, le terrain à un dialogue inter-religieux, qu'on appelle communément le «dialogue des civilisations» en dépit de la diversité des cultes et les rapports de force existants à l'époque. Pourtant, des liens se tissaient entre les deux rives de la Méditerranée en matière scientifique, culturelle et commerciale. A travers ce colloque, les organisateurs de cette rencontre veulent nous rappeler avant tout que ce fameux débat «n'a pu avoir lieu que grâce à l'ouverture d'esprit des deux protagonistes», favorisé par les liens politiques, commerciaux, culturels et surtout intellectuels, entre les deux rives de la Méditerranée. Ainsi, la ville la plus culturelle d'Algérie, Béjaïa, l'ex-capitale des Hammadites, a eu le privilège d'abriter, il y a 709 ans (en 1307), une forme de «Dialogue des civilisations» à travers une «dispute» entre le philosophe chrétien, Raymond Lulle et les uléma de Béjaïa. «Après qu'il ait fait le choix de consacrer à Dieu toutes ses forces, sa vie tout entière est saisie par la passion d'établir une relation entre les deux rives. Il est clair qu'il veut convertir l'Autre, ou le vaincre par l'argumentation. Mais au moins, pour lui, l'Autre existe, l'Autre est digne d'attention, l'Autre mérite que l'on risque sa vie pour lui», a écrit le père Henri Teissier, l'archevêque d'Alger, au sujet de Raymond Lulle, dans sa contribution à ce colloque.
«L'Occident et l'Orient, le Nord et le Sud, imbriqués, sont tenus par un destin commun. Aucun d'eux ne peut seul faire face aux défis de l'heure. L'être commun est en jeu. Pour cela s'attaquer aux causes des désordres est indispensable. Nos héritages culturels croisés sont une source précieuse d'inspiration», écrit dans une contribution écrite le professeur Mustapha Cherif. Plusieurs conférences et une table ronde ont été au menu de ce colloque, animés par d'éminents professeurs d'université d'ici et d'ailleurs.
Dans l'après-midi d'hier, la mer étant agitée, la sortie en mer pour visiter la caverne de Raymond Lulle à la pointe du cap Carbon, a été remplacée par une randonnée qui a amené les participants à la Casbah, au port de Béjaïa et à l'avenue Leonardo Fibonacci.

 http://www.lexpressiondz.com/culture/251903-bejaia-se-souvient-de-raymond-lulle.html

NOUS PUBLIERONS DEMAIN UN TEXTE DE ROGER GARAUDY SUR RAMON LULL

___________________________________________________________

SELECTION D'ARTICLES

Archives Garaudy PDF sur Calameo

Si je ne brûle pas
Si tu ne brûles pas
Si nous ne brûlons pas,
Comment les ténèbres
Deviendront-elles clarté ?

Nazim Hikmet, poète communiste turc (1901-1963), traduit par son ami Garaudy