19 juin 2015

L'homme, par Jean Lurçat


Jubilation. Tapisserie. 1964
L’HOMME

Ta plus noble conquête ?
Devine, devine...
Remplis ta chambre de butins
Amasse les pépites
Entasse les vins qui promettent
Tu seras pauvre !
Devine, devine...
Cours les continents, survole, souviens-toi, le Baïkal, l'Amazone,
les fumées d'acier du Rhin, Bronx,-Manhattan et ses faux Capitoles,
les bengales de Naples, Rio, Bahia, Grenade, Tolède, et
ces villes mongoles cernées de boues blondes...
Salamina. Gouache. 1958
Devine, devine...
Courir ne sert à rien
Les banlieues sont faciles
Amasse en toi les feux de l'amitié
Fuis NARCISSE, ses miroirs se fêlent.
La plus noble conquête de l'homme
Devine, devine...
La plus noble conquête de l'homme
C'est toi, c'est moi, c'est nous
C'est l' HOMME.

Extrait de « MES DOMAINES » de Jean LURÇAT
Edition Pierre Seghers 1958.

___________________________________________________________

SELECTION D'ARTICLES

Archives Garaudy PDF sur Calameo

Si je ne brûle pas
Si tu ne brûles pas
Si nous ne brûlons pas,
Comment les ténèbres
Deviendront-elles clarté ?

Nazim Hikmet, poète communiste turc (1901-1963), traduit par son ami Garaudy