14 décembre 2017

Jésus et Luther, même combat ?


https://www.herodote.net/Martin_Luther_1483_1546_-synthese-286.php
A l'occasion des célébrations des cinq cents ans de la Réforme , il m'a semblé instructif d'établir un parallèle entre Jésus et Luther. Rappelons au préalable l'événement survenu le 31 octobre 1517.

Ce jour-là, un moine Martin Luther, placarda sur la porte de l'église de Wittemberg( aujourd'hui en Saxe-Anhalt) un texte dénommé en latin'' Disputatio pro declaratione virtutis indulgentiarum'' ou  ''Dispute sur la puissance  des indulgences'', plus connu sous le nom des 95 thèses.(1) Ce texte est à l'origine de la Réforme protestante en Allemagne.
 Si l'authenticité du document n'est pas contestée, la réalité de l'événement lui-même fait aujourd'hui l'objet de débats parmi les historiens. La date n'a pas été choisie au hasard, le 31 octobre était la veille de la Toussaint; le vaste public, devant venir le lendemain pour vénérer les reliques et diminuer son temps à passer au purgatoire, était, pour Luther la garantie d'une diffusion maximale de ses idées. 
Luther a rédigé ses 95 thèses comme support pour un débat, une dispute théologique,[dispute ayant à l'époque le sens de ''discussion ou débat'',] une pratique courante à l'époque. Conçues pour être diffusées dans un cercle restreint de théologiens, leur succès aurait surpris Luther lui-même. Les 95 thèses sont ensuite imprimées en grande quantité et largement diffusées. Devant leur retentissement, les autorités religieuses hésitent cependant à condamner Luther. Ce dernier continue de débattre avec les théologiens défendant la position de Rome comme Johann Eck lors de la fameuse dispute de Leipzig en 1519.

Quelle analogie entre le ministère de Jésus et le mouvement de réforme initié par Luther ?
https://www.biblicalarchaeology.org/daily/people-cultures-in-the-bible/jesus-historical-jesus/did-jesus-exist/

Relevons que tous deux, bien que séparés par 1500 ans, vivaient dans une société soumise totalement à l'emprise du pouvoir religieux. Nous avons du mal aujourd'hui, dans nos sociétés ouvertes et tolérante, à imaginer quelle pouvait être la mainmise des religieux sur les sociétés, juive de temps de Jésus, et catholique, du temps de Luther.
En Judée, le dirigeants religieux formaient une caste dominante. Les écrits des évangiles sont très révélateurs à cet égard. Au temps de Jésus, certes, ces dirigeants devaient composer avec la puissance romaine, mais il faut préciser que l'occupant romain n'interférait pas dans le domaine religieux, pour autant qu'il ne contestait pas la suprématie romaine. D'ailleurs, nous lisons dans  la Bible au livre des Actes, ch.24,1 à 4 :
24.1.Cinq jours après, arriva le souverain sacrificateur Ananias, avec des anciens et un orateur nommé Tertulle. Ils portèrent plainte au gouverneur contre Paul.
24.2.Paul fut appelé, et Tertulle se mit à l'accuser, en ces termes:
24.3.Très excellent Félix, tu nous fais jouir d'une paix profonde, et cette nation a obtenu de salutaires réformes par tes soins prévoyants; c'est ce que nous reconnaissons en tout et partout avec une entière gratitude. 
24.4. Mais, pour ne pas te retenir davantage, je te prie d'écouter, dans ta bonté, ce que nous avons à dire en peu de mots. 
  

11 décembre 2017

"Affaire des Mythes" (suite): le communiqué de l'Abbé Pierre du 30 avril 1996

Communiqué où l'on voit que l'Abbé, dont on dit alors qu'il "désapprouve" son ami Garaudy, lui renouvelle en réalité sa confiance !


[La Croix du 2 mai 1996]

7 décembre 2017

La mémoire violée ?

[Après la lettre de Jean Ziegler , en défense de Roger Garaudy dans "l'affaire des Mythes" nous publions aujourd'hui l'article - sommaire et pauvre en argumentation - de l' Humanité qui avait été publié deux mois auparavant. L'auteur n'a vraisemblablement fait que survoler le livre incriminé, ce qui se remarque notamment à la partie où il évoque l'holocauste dans un sens qui n'est pas du tout celui de Garaudy.
Nous publierons dans les jours qui viennent plusieurs textes ou articles qui firent dates à l'époque de la parution puis du procès des "Mythes fondateurs de la politique israélienne". ]

Révisionnisme
La mémoire violée

Si la loi Gayssot (qui sanctionne les propos racistes,
antisémites et révisionnistes) avait encore besoin
de démontrer son utilité, un récent écrit de Roger
Garaudy, dont fait état « le Canard enchaîné » et qui est
diffusé sous le manteau par l'obscure revue « la Vieille
Taupe » en apporte une terrible justification. L'auteur s'en
prend d'ailleurs à « la monstruosité de la loi Gayssot ».
Cette loi, qui porte le nom du député communiste, oblige
« la Vieille Taupe » à demeurer dans l'ombre.
Garaudy parle de « mythe du procès de Nuremberg »
allant jusqu'à soutenir : « Ce n'est pas un tribunal
international puisqu'il n'est constitué que par les
vainqueurs » ( !) Eût-il fallu y adjoindre quelques juges
nazis ?
L'auteur ose parler de « mythe de l'Holocauste ». Il
reprend les thèses des révisionnistes qui nient jusqu'à
l'existence des chambres à gaz. Parie de répression à
propos de Faurisson, dont la thèse universitaire visait à
tenir pour affabulations les exterminations nazies. Ecrit à
propos du film témoignage de Claude Lanzmann :
« Shoah-business ». Accuse de faux le témoignage d'Elie
Wiesel, survivant d'Auschwitz, sur les corps d'enfants
jetés et brûlés dans les fosses.
Dans « l'Humanité », Elie Wiesel déclarait il y a tout juste
un an : « Jamais dans l'histoire, il y a eu ce besoin
irrésistible de se souvenir, de tirer les leçons. (...) La seule
vengeance, la seule rétribution, c'est la mémoire. » C'est
cette mémoire-là que les révisionnistes voudraient tuer.
Mais combien est-il douloureux d'avoir à dire d'un
homme, dont l'humanisme a marqué une époque et qui
sut faire preuve de courage, qu'il participe aujourd'hui à
une insupportable entreprise. Avec ceux qui veulent
violer la mémoire.  

Jean-Paul Piérot

L’Humanité du 26-01-1996

3 décembre 2017

Au revoir Luc

UN MOT DE JACOB MAHI pour LUC COLLES
En Son nom l'Exalté, le Coran dit : "Nous appartenons Dieu et vers Lui se fera notre retour". Le Prophète Mohamed sur lui et sa sainte famille la paix dit : "Entretenez le rappel de celui qui détruit les passions, et divise les assemblées, la mort". Le Maitre l'Imam Sadek Charaf, sainteté sur son âme disait : "Le linceul n'a pas de poche". Ainsi tout est relatif dans la vie de l'humain, et sa seule vérité est sa finitude. Que la paix de Dieu et Sa grâce soient sur l'âme du Pr Luc Collès, Amen. A contre-nuit, comme l'était le Maitre Roger Garaudy, paix sur son âme, qui disait souvent : "Dire Dieu c'est dire que la vie a un sens", de la même manière le Pr Luc Collès avait une profonde humanité que j'ai découvert à travers ses écrits. Un grand homme d'espérance s'en est allé auprès de Dieu, l'Exalté. J'adresse à sa famille, ses proches, ses amis et tous, mes sincères condoléances. Un frère de pensée, de lutte et de dialogue, il était un homme de foi, un être de Dieu.
Fraternellement, paix sur son âme.

29 novembre 2017

1996: La lettre de soutien de Jean Ziegler

[Alors qu'il est menacé de procès pour "Les mythes fondateurs de la politique israélienne", Roger Garaudy reçoit le soutien de plusieurs personnalités dont celui de Jean Ziegler. Ce dernier, par la suite, a contesté l'utilisation qui aurait selon lui été faite de sa lettre. Cette dernière est pourtant parfaitement claire, et tout à l'honneur de son auteur. La voici telle qu'elle fut versée au dossier lors du premier procès par Jacques Vergès, un des avocats de Roger Garaudy.]


UNIVERSITÉ DE GENÈVE DEPARTEMENT DE SOCIOLOGIE
Laboratoire de sociologie du Tiers Monde
Laboratory for Sociology of the Third World
Societies

FACULTÉ DES SCIENCES
ÉCONOMIQUES ET SOCIALES

Monsieur le Professeur
Roger GARAUDY
Rue Su«y 69
F - 94430 CHENEVRIERES S/MARNE

Genève, !e 1er avril 1996

Mon cher Collègue et ami,

Je suis scandalisé par le procès que l'on vous fait.
La liberté d'expression est la respiration des sociétés démocratiques. Sans elle aucun débat politique raisonné ni - surtout - aucun débat scientifique ne sont possibles.
Etant moi-même en butte à des attaques judiciaires - provenant de spéculateurs, de financiers, d'un ex-dictateur  africain et autres - pour certains de mes livres et articles où je fais usage de mon droit à la critique, je sais le côté sournois de ces procès.
Toute votre oeuvre d'écrivain et de philosophe témoigne de la rigueur de vos analyses et de l'indéfectible honnêteté de vos intentions. Elle a fait de vous un des principaux penseurs de notre époque.
Vous vous êtes notamment attaqué - d'une façon raisonnée, documentée et rigoureuse - à l'ensemble des phénomènes intégristes, exposant leurs déviations dans tous les champs religieux : islamique, juif, chrétien. Vous êtes donc fréquemment aux prises avec l'incompréhension, l'hostilité même d'instances chrétiennes, juives et musulmanes.
Que vos adversaires vous affrontent sur le plan scientifique, discursif, analytique, je l'admets. Et vous seriez, je le sais d'expérience, le dernier à refuser le débat ouvert, argumenté et franc. Qu'en revanche on tente de vous faire taire par des moyens judiciaires, me parait totalement inadmissible.
Au-delà de votre personne et de votre oeuvre ce sont l'exercice de l'analyse scientifique des phénomènes sociaux, le droit à la critique, en bref : la liberté académique qui sont ainsi mis en cause. Et ceci concerne et menace l'ensemble de la communauté scientifique.
C'est pour toutes ces raisons que je vous exprime ici ma solidarité et mon admirative amitié.

Professeur Jean Ziegler
Directeur du Laboratoire de sociologie
des sociétés du Tiers monde,
Faculté des Sciences Economique et
Sociales, Université de Genève

Adresse postale: Université de Genève, Département de sociologie, UNI - MAIL,

102, Bd Carl-Vogt, CH-1211 Genève 4 • Tél. (4122)705 83 26/17 Fax (4122)7814100



25 novembre 2017

21 novembre 2017

Luc Collès est mort


En tant qu' administrateur du blog "Roger Garaudy A contre-nuit" - Roger Garaudy qu'il appréciait et sur lequel il avait réfléchi et écrit (lire ici tous ses articles sur ce blog) - je présente à la famille et aux amis de Luc mes condoléances émues. A Luc dont, ne l'ayant jamais rencontré autrement que par ses écrits, par notre correspondance et par la pensée, je n'ai pu qu'entrevoir la profonde humanité, j'adresse par delà l'espace-temps le salut d'un frère en Espérance.

Voici le message de Françoise Garaudy à la famille de Luc: 
" Je vous adresse toutes mes sincères condoléances suite au décès de votre époux.
Un être exceptionnel s'éteint. Ils n'avaient pas le même âge mais avec mon père Roger Garaudy ils étaient frères de pensée, frères de lutte pour un dialogue des cultures. C'était un grand humaniste.
C'est un homme qui n'est plus là et qui nous manquera beaucoup."





Si je ne brûle pas
Si tu ne brûles pas
Si nous ne brûlons pas,
Comment les ténèbres
Deviendront-elles clarté ?

Nazim Hikmet, poète communiste turc (1901-1963), traduit par son ami Garaudy