18 janvier 2016

Le journaliste palestinien Mohamed al-Qiq entre dans son 52ème jour de grève de la faim


Le journaliste emprisonné entre dans son 52ème jour de grève de la faim


Le journaliste palestinien Mohamed al-Qiq, 33 ans, est entré dans son 52ème jour de grève de la faim malgré la détérioration de son état de santé. La famille a dit au reporter du CPI que son fils s’est enlevé les perfusions de vitamines qui avaient été attachées de force à son bras et a exprimé son refus catégorique d’être alimenté de force.

 

Selon son avocat, al-Qiq continue de crier et d’exprimer son refus de toute forme d’intervention médicale par des médecins israéliens, peu importe la gravité de son état de santé.
Après avoir rendu visite au prisonnier à l’hôpital d’Afula, son avocat a souligné que al-Qeiq est maintenant dans un état critique, qu’il est très faible et qu’il souffre de douleurs musculaires et de troubles de la vision. Il a des migraines chroniques, des douleurs d’estomac et il ne cesse de vomir. Il a également perdi 13 kilos.
Les mains d’Al-Qeiq et un de ses pieds sont attachés au lit d’hôpital et six gardiens de prison le surveillent, a ajouté l’avocat.
Mohamed al-Qeiq est en grève de la faim depuis le 25 novembre 2015 pour protester contre sa détention administrative de 6 mois, sans inculpation ni procès.
Il a été kidnappé à son domicile familial à Ramallah le 21 novembre 2015 et il a été soumis à une enquête épuisante et à des séances de torture.
Palestine Info – 16.01.2015
Traduction : MR pour ISM
Source: ism-france.org

___________________________________________________________

SELECTION D'ARTICLES

Archives Garaudy PDF sur Calameo

Si je ne brûle pas
Si tu ne brûles pas
Si nous ne brûlons pas,
Comment les ténèbres
Deviendront-elles clarté ?

Nazim Hikmet, poète communiste turc (1901-1963), traduit par son ami Garaudy