1 janvier 2016

2016: voeux en forme de Manifeste

Que chaque lecteur, régulier ou occasionnel, passé, présent ou à venir, puisse accomplir matériellement, moralement et spirituellement les voeux de santé, de paix intérieure, et de bonheur, que je forme pour lui, c'est bien le moins que le blogueur peut confier à ses amis, abonnés et non abonnés, connus et inconnus, en ce premier jour de 2016.


Que chaque membre de la communauté "France", sans aucune discrimination, puisse individuellement, socialement, politiquement se sentir partie égale à toutes les autres de cette communauté, par une pratique collective intégrale de la devise républicaine qui n'en altère aucun des termes au bénéfice -toujours illusoire - d'un ou des deux autres, voilà ce que le citoyen-blogueur souhaite à ses compatriotes.

A cet égard, 2016 met chacun d'entre nous devant ses responsabilités de membre de la communauté.

Aurons-nous enfin le courage et la capacité d'union et d'invention pour résister et  vaincre les projets porteurs d'un abandon de l'Etat social, abandon désormais bien établi à gauche comme à droite, au bénéfice  de l'intégrisme économiste du capital mondialisé  ?

Sans céder un pouce aux intégrismes politiques et religieux, laisserons nous utiliser le terrorisme pour légitimer, par une hypocrite "protection de la nation", de futurs reculs de la démocratie et des libertés fondamentales ?

Continuerons-nous à accepter, sans pour autant rallier un nationalisme archaïque, ce que nous avons pourtant refusé en 2005: le renoncement national au bénéfice de "l'Union européenne" atlantiste, renoncement national dont la nouvelle découpe, d'ailleurs tout à fait anti-démocratique, des régions, a été l'étape la plus récente ?

Le Chant du Monde est une oeuvre de Jean Lurçat (tapisserie)
Enfin, que chaque homme puisse, partout dans le monde, pour l'avenir de notre maison commune- la planète Terre-, apporter, là où il est, sa puissance personnelle de sujet créateur et les valeurs de sa culture propre à la solution des problèmes cruciaux d'aujourd'hui que sont pour chaque communauté l'emploi sur place, le développement endogène, l'organisation de la paix, en ayant la garantie de n'être ni méprisé, ni ignoré, ni réfuté a-priori, ni minoré, ni stigmatisé, ni menacé de veto, d'embargo, d'agression économique ou militaire, bref:  l'unité dans le respect et l'affirmation positive des diversités, voilà ce que le patriote-citoyen du monde souhaite pour l'humanité.

Tous ces souhaits, vous le comprenez, sont en réalité des buts plus ou moins proches ou lointains qui donnent sens à nos vies, des cris qui doivent porter par delà les collines pour rassembler les hommes et les femmes de bonne volonté, des tâches à réaliser, des promesses à mettre en actes et qui  vous engagent bien sûr amis lecteurs, en principe proches des orientations générales de ce blog - même si vous n'en partagez pas telle ou telle branche particulière - , mais qui engagent d'abord celui qui les signe.

A.R



Si je ne brûle pas
Si tu ne brûles pas
Si nous ne brûlons pas,
Comment les ténèbres
Deviendront-elles clarté ?

Nazim Hikmet, poète communiste turc (1901-1963), traduit par son ami Garaudy