23 janvier 2016

Au coeur du marxisme, de l'anti-impérialisme et de la réflexion spirituelle: Roger Garaudy



A Madrid en 1977. Fotos Santiago

Roger Garaudy, philosophe, militant communiste exclu du PCF pour avoir critiqué l'évolution de l'Union Soviétique dans les années 1970, fut aussi au coeur du développement de la théologie de la libération en France et dans le monde, et [a lutté jusqu'au bout] contre toutes les formes d'intégrismes religieux et politiques. Cette attitude l'a amené au cours de sa vie à affronter au coeur de vives polémiques ceux qui, au sein du Marxisme-Léninisme, du Catholicisme, de l'Islam et du Judaisme s'opposent toujours au progressisme en lui substituant une lecture intégriste de leur foi ou de leurs convictions politiques.

Le progressisme et l'oecuménisme sont des thèmes qui traversent l'oeuvre entière de Roger Garaudy,   compagnon de route de Bachelard, de Fidel Castro, de Dom Helder Camara et de Pablo Neruda. Elle possède toujours une actualité vive face aux éternels conservatismes religieux ou politiques.

Ces derniers, qu'ils se nomment capitalisme (le monothéisme de marché dénoncé par Roger Garaudy), catholicisme conservateur ou islamisme, n'en finissent pas de mettre en danger des populations entières à travers le monde. Pour lutter contre l'entreprise néo-colonialiste américaine,et contre les dérives fondamentalistes des grandes religions monothéistes qui dénaturent chaque jour un peu plus leurs propres fondements historiques et humains, l'oeuvre de Roger Garaudy ne propose pas de doctrine ou de dogme livrés tels quels et que chacun devrait suivre à la lettre et de manière exclusive. A chaque époque, communiste, chrétienne ou musulmanne, elle ne révèle aucune vérité absolue, mais plutôt l'évolution intellectuelle d'un philosophe au cours des grands combats de son époque, et donc des clefs et des pistes de réflexion et d'action pour ceux qui souhaitent eux aussi opposer une alternative humaine, spirituelle et militante à la pensée figée d'un ordre mondial destructeur.

Ainsi, bien qu'ayant été exclu du Parti Communiste Français, la pensée de l'auteur de L'Appel aux Vivants, dans ses évolutions ultérieures dans le domaine religieux ne nia jamais la nécessité des luttes politiques et sociales temporelles, considérées comme les fins avant-dernières de la libération de l'homme, au delà desquelles nul de saurait négliger la libération spirituelle. Celle-ci, s'opposant au principe religieux coercitif, l'opium des peuples constitué par les intégrismes, doit être comprise comme un moyen d'interpeller ceux qui luttent contre les dominations de tous genres au sujet de ce qui viendra aprés la libération purement historique et physique de l'humanité.

Chez Roger Garaudy, l'analyse temporelle et militante s'accompagne donc toujours d'une réflexion philosophique et humaniste, le nouvel ordre mondial dominé par les Etats-Unis et le capitalisme représentant à la fois l'aliénation sociale et économique des populations d'innombrables pays, mais aussi la destruction de leur patrimoine culturel et intellectuel au nom de la société de consommation et du culte du marché, le monothéisme de marché. La décadence apportée partout par l'expansionnisme américain est à la fois politique, économique et humaine touchant aux valeurs sociales et culturelles qui portent en elles des espoirs d'alternative et de lutte.

On comprendra aisément que cette position, à la fois au coeur du marxisme-léninisme, de l'anti-impérialisme mais aussi au coeur de la réflexion spirituelle, font de l'ensemble des écrits de Roger Garaudy une oeuvre controversée, décriée tout autant par le dogmatisme présent à chaque étape de la libération des peuples que par les défenseurs privilégiés de l'exploitation capitaliste en Europe et dans le
monde.Nous ne rentrerons dans aucune des polémiques que ces derniers ont pu soulever, les livres de Roger Garaudy n'ayant nul besoin dêtre défendus face à ceux qui ont accepté depuis longtemps de n'être que les spectateurs passifs de l'effondrement moral et social provoqué par l'importation de la décadence capitaliste américaine. 

M. A 

Texte publié pour la première fois en 2007 sur un blog aujourd'hui disparu ("Dialogues")

L'Humanité du 05/11/1963
"J'ai été stalinien de la tête aux pieds" (R.G)


___________________________________________________________

SELECTION D'ARTICLES

Archives Garaudy PDF sur Calameo

Si je ne brûle pas
Si tu ne brûles pas
Si nous ne brûlons pas,
Comment les ténèbres
Deviendront-elles clarté ?

Nazim Hikmet, poète communiste turc (1901-1963), traduit par son ami Garaudy