25 août 2013

A propos des personnels de l'ex-Université des mutants


(Opinion)
Je ne connais pas les raisons profondes qui ont fait aboutir à cette décision de dissoudre l'Université des Mutants. Il reste que cela fait mal, très mal.
Il y a dans l'histoire de mon pays, et pour ma génération, un fait triste et déplorable qui ne s'oubliera pas et qui ne s'oubliera pas d'autant plus facilement qu'après bien des décennies, le spectre est encore là, sous nos yeux: l'occupation sinon la destruction du Musée dynamique, ce haut lieu de culture, construit en 1966 à l'occasion du 1er Festival mondial des Arts nègres, et légué à une institution judiciaire. Aujourd'hui, tout devrait concourir à récupérer ce musée dans la perspective du tout prochain Festival mondial des Arts nègres en 2006, festival bien opportunément ressuscité. Un autre fait vient de s'inscrire dans l'histoire, un fait qui ne s'oubliera pas non plus s'il aboutissait : la dissolution de l'Université des Mutants, Université créée par Senghor et le philosophe français Roger Garaudy, Université qui, ayant connu ses heures de gloire, sombra presque dans l'anonymat avant de reprendre vigueur et charme, fortement soutenue par le ministère de la Culture, ministère de tutelle et par l'Etat du Sénégal qui fit voter des crédits substantiels pour rénover cette institution de légende, devenue aujourd'hui un bijou, un outil rayonnant et multifonctionnel installé depuis Senghor sur l'île de Gorée, ce qui ajoute à la force de son symbole, de ses missions et dont le seul nom des «Mutants» fait rêver et croire en ce formidable génie créateur du Sénégal!

 ***

SENEGAL-SOCIETE

2013-05-02 
Dakar, 2 mai (APS)- Les ex-agents de l’Université des Mutants de Gorée, un centre international de rencontres et de conférences dissout en 2005, ont lancé jeudi à travers un communiqué, un sos pour réclamer quatre mois d’arriérés de salaire.
‘’Voici quatre mois que nous n'avons pas perçu nos salaires [...]’’, ont déploré les intéressés.

‘’Toutes nos démarches ont été jusque-là sans succès. Nous lançons un sos, car ce personnel est constitué de personnes qui ont fait entre 15, 20 et 30 ans de service et certains sont même partis à la retraite’’, poursuit le texte. Ces ex-agents disent avoir "le sentiment d'être la vieille vache laitière abandonnée’’.

L'Université des Mutants avait été fondée à l'initiative de Léopold Sédar Senghor et de l'écrivain et philosophe français Roger Garaudy.

Elle avait ouvert ses portes le 6 janvier 1979 avec un appui de l’UNESCO et du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD). Mais sa création ne sera officialisée qu'en 1981, à travers la loi 81-03 du 2 février. 

SKS/ASG 

 ***
 31 05.2013
Le ministre de la Culture Abdoul Aziz Mbaye et son collègue de la Fonction publique, du Travail et des Relations avec les institutions Mansour Sy ont eu vendredi après midi une séance de travail sur la situation de l’ancien personnel de l’université des Mutants et le recrutement des animateurs culturels. A l’issue de la rencontre, les deux ministres ont annoncé l’intégration de ces agents dans la fonction publique et donc l’accélération de la procédure.
C’est un bel exemple de solidarité interministérielle et de collaboration. La réunion entre les deux départements ministériels, qui  s’est tenue dans le bureau du ministre de la Fonction publique, a permis de passer en revue deux grandes questions : la situation de l’ancien personnel de l’université des Mutants et le recrutement des animateurs culturels. A l’issue de la séance de travail, Mansour Sy ministre de la fonction publique et du travail a déclaré s’agissant du premier dossier,  que « c’est enfin le bout du tunnel pour ces travailleurs de l’université des Mutants. Les décisions sont prises et les recrutements sont entrain d’être finalisés ».
En ce qui concerne le recrutement des animateurs culturels, le ministre de la Fonction publique a réitéré les propos de son collègue  de la Culture en rappelant que sur les 35 postes dédiés au département, 32 leur sont affectés. « C’est un effort non négligeable», selon le ministre de la Culture Abdoul Aziz Mbaye, qui a salué « la diligence avec laquelle son collègue traite la question des ressources humaines, notamment celles du ministère de la culture. » Il a également exprimé toute sa satisfaction de voir enfin « les prémisses des résultats des efforts qui ont été fournis » pour dit-il  « intégrer dans la fonction publique les employés de l’université des Mutants, dissoute en 2005 par l’ancien régime». Le ministre de la Culture a aussi rassuré en ce qui concerne les animateurs culturels. « Les commissions de recrutement sont entrain d’accélérer le travail, suite aux instructions du Président de la République données lors du dernier Conseil des ministres. Et ce n’est plus qu’une question de semaines pour que les travailleurs de la défunte université des Mutants et les animateurs culturels soient officiellement intégrés dans l’administration.
                                                                  
Photo ci-contre: en 1978, Garaudy et Senghor inaugurent l'Université des mutants

Si je ne brûle pas
Si tu ne brûles pas
Si nous ne brûlons pas,
Comment les ténèbres
Deviendront-elles clarté ?

Nazim Hikmet, poète communiste turc (1901-1963), traduit par son ami Garaudy