25 novembre 2016

Une conception administrative du parti



Après l'invasion soviétique de la Tchécoslovaquie le Bureau Politique du PCF marque sa "réprobation" (communiqué du 21 août 1968), mais comme on le voit ci-dessous les choses ne sont pas aussi claires. Venant après l'incompréhension dont le parti a fait preuve au cours de la crise de mai 68, cette circulaire destinée aux Secrétaires fédéraux (permanents salariés du parti) est révélatrice de la VRAIE ligne qui est alors celle du PCF, ligne à l'opposé de celle de Garaudy et qui va mener à son exclusion. J'ai souligné dans la circulaire les formules particulièrement représentatives d'une conception administrative, militaire, policière et en même temps opportuniste électoralement du parti. NDLR

Départ pour le 19e Congrès
(celui de l'exclusion)

A sa place au 19e congrès Photo APIS


Parti Communiste Français
44 rue le PELLETIER, Paris 9 ème

Paris le 6 septembre 1968



Cher camarade 


Suite à notre circulaire du 2 septembre nous complétons les directives concernant le maintien de 1’unité et de la discipline du Parti sur la base des documents du PC et de la session extraordinaire du CC consacrée aux événements de TCHECOSLOVAQUIE.



I . Si votre Fédération n'a pas encore fait approuver les résolutions et la position du CC[Comité central,NDLR]et de son BP [Bureau Politique, NDLR] par le Comité Fédéral[instance départementale, NDLR], même si le Bureau Fédéral s’est déjà prononcé, il faut procéder d’urgence à cette ratification. Nous insistons sur la tenue d’assemblées d’information dans toutes les villes et les sections afin que les travailleurs constatent l'accord du PARTI avec les résolutions de ses organismes dirigeants.



II . Dans les assemblées intérieures du PARTI après un rigoureux contrôle préalable des cartes, il faut insister sur le contexte dans lequel ces organismes dirigeants ont été appelés à prendre des résolutions qui peuvent choquer beaucoup de camarades. La stratégie de notre PARTI, notamment sur le plan de la recherhe d'un accord de programme de la gauchet nous obligeait à prendre une certaine distance  vis-à-vis des camarades soviétiques - dont nous comprenons les impératifs à une autre échelle - et la réaction favorable des dirigeants de la FGD5 ou de la SFIO, notamment de GUY MOLLET, montre la justesse de cette position tactique de notre PARTI.



III . Par cette position qui doit toujours être assortie de 1’expression de toute notre solidarité envers 1'Union Soviétique, pour toutes les raisons qui demeurent entières, nous avons une possibilité de faire un contrôle de la compréhension politique et de 1'esprit de discipline de tous les militants aux divers échelons du PARTI. Il est important de procéder avec discernement, d’expliquer patiemment aux éléments sains qui ne comprennent pas bien et qui doivent être convaincus que la position du PARTI était le seul moyen de préserver son avenir, 1'aboutissement de sa statégie nationale et également la cohésion du mouvement communiste international.Les camarades les plus ébranlés doivent être rassurés car les camarades soviétiques comprennent parfaitement nos problèmes [sic ! NDLR].

IV . Par contre, les événements de TCHECOSLOVAQUIE et les résolutions de nos organismes dirigeants ont fait surgir en surface diverses manifestations antisoviétiues de la part d’éléments douteux souvent récidivistes d’attaques

oppositionnelles. Bien que ces manifestations aient été surtout constatées parmi les camarades intellectuels politiquement fragiles ou en contact avec les intellectuels bourgeois, il faut se montrer extrêmement vigilants. Toute manifestation de camarades intellectuels particulièrement celles qui s'appuieront sur la déclaration de Roger GARAUûY à1' agence CTK ou les écrits de Louis ARAGON dans les "Lettres françaises " doivent être immédiatement signalées à la commission centrale de contrôle politique du PARTI. Dans les organisations du PARTI il

faut veiller a isoler ces éléments, mobiliser la majorité des camarades discirplinés contre eux , en montrant qu'au delà des manifestations de solidarité aux tchécoslovaques, ils veulent surtout mettre en cause nos principes et délayer le marxisme - léninisme sous prétexte de 1' adapter à notre époque. Mais nous insistons pour qu'aucune sanction disciplinaire ne soit prise actuellement.



V . Un des problèmes qui doit retenir 1'attention des directions fédérales, c’est celui de la propagation dans les rangs de notre PARTI de matériaux des partis frères, qui peuvent tendre a critiquer indirectement ou déconsidérer nos propres positions. Certains partis frères, comme les PARTIS de CUBA et de YOUGOSLAVIE, ont augmenté la diffusion gratuite de leurs publications ou matériaux en langue française. Le journal "Le Monde" sous couvert d’objectivité ne laisse passer aucune occasion de publier les déclarations intempestives des dirigeants du P.C. italien ou autre, dans le but évident de nous mettre dans 1’embarras et de susciter des oppositions dans les rangs de notre PARTI. Notre PARTI ne se livre à aucune ingérence dans les affaires des partis - frères et s'interdit de diffuser chez eux des documents pouvant contredire leurs positions. Les abonnés ou destinataires de publications de P.C étrangers, ainsi que les propagateurs des "informations" du "MONDE" doivent être isolés et leurs sources toujours soulignées.



VI . Dans les organisations de masse que la résolution du B.P. et du CC. ont permis de préserver d'une crise grave, il faut être prudents et tolérants, jusqu'à la normalisation de la situation. Mais nous devons exiger une discipline encore plus rigoureuse de la part des membres du PARTI qui travaillent dans ces organisations de masse. C’est à eux qu'il incombe d'éviter toutes résolutions ou initiatives pouvant dépasser les limites de nos propres positions; c'est eux qui doivent maintenir intacte la solidarité avec 1' U.R.S.5.



Le B.P. du PARTI compte sur toi pour discuter, en les présentant sous une forme appropriée et sans référence à la présente circulaire, tous les points que nous venons d1 énoncer à une très prochaine réunion du Bureau de votre Fédération. Nous te demandons de noter soigneusement les réactions de tous les camarades et de nous adresser un rapport détaillé dans les plus brefs délais.

Dans cette attente reçois cher camarade nos fraternelles salutations.

Pour le Secrétariat
Le secrétaire administratif


Si je ne brûle pas
Si tu ne brûles pas
Si nous ne brûlons pas,
Comment les ténèbres
Deviendront-elles clarté ?

Nazim Hikmet, poète communiste turc (1901-1963), traduit par son ami Garaudy