9 novembre 2016

Trump élu, nos medias tirent la tronche...

Donc, M. Donald Trump sera le prochain Président des États-Unis. Et nos médias de tirer la tronche le mercredi matin qui correspond à la soirée du mardi d’élections outre-Atlantique. C’est que, ici, en France, personne ne voulait y croire. Toutes les rédactions qui se sont déplacées là-bas, à grand frais, ont préparé des plateaux avec des partisans de Mme Clinton. Les économistes, les politologues, les soi-disant hommes de la rue : tous étaient pour la candidate Démocrate. Chaque station et probablement chaque télévision avait programmé une « nuit américaine », satisfaits de leur jeu de mot. Selon les émissions, on avait des spécialistes ou des artistes qui, tous, à l’instar de Bruce Springsteen ne tarissaient pas d’éloge d’Hilary. Les Français, toujours persuadés d’être les plus intelligents du monde, ont largement fait connaître leur préférence et ne comprennent pas qu’on ne les ait pas écoutés là-bas. Les commentateurs ont exposé la vacuité du programme de M. Trump ou sa dangerosité. Les humoristes se sont moqués jusqu’à son prénom, ignorants qu’ils sont que Donald est un prénom écossais très populaire avant d’être celui d’un personnage de « comics ».

>> LIRE ICI L'ARTICLE ENTIER  >>

___________________________________________________________

SELECTION D'ARTICLES

Archives Garaudy PDF sur Calameo

Si je ne brûle pas
Si tu ne brûles pas
Si nous ne brûlons pas,
Comment les ténèbres
Deviendront-elles clarté ?

Nazim Hikmet, poète communiste turc (1901-1963), traduit par son ami Garaudy