21 septembre 2015

De la paix

En pensant à la consécration onusienne de la date du vingt-et-un septembre comme journée internationale de la paix, je n’ai pu éluder - fors l’aspect intérieur métaphysique, strictement spirituel de cette rarissime denrée qu’est la paix en ce bas monde de tous les tourments, de toutes les vicissitudes et turbulences, aspect sur lequel je reviendrai sans doute un autre jour - de regarder d’un peu plus près les obstacles à la paix mondiale et sociale. Il faut dire que les butoirs à la paix sont à degrés divers. La guerre n’est que le mur le plus patent, le plus immédiat à la paix, car toutes les paupérisations, les violences de rue, les politiques économiques imposées, les gouvernances tyranniques sont autant de heurtoirs contre lesquels se brise la paix dans la vie des hommes au cœur de l’interaction sociale et mondiale dans un monde aux limites de plus en plus ténues, sur une planète aux distances fortement réduites par les technologies de communication.

Camille Loty Malebranche 
Lire la suite >> ici

___________________________________________________________

SELECTION D'ARTICLES

Archives Garaudy PDF sur Calameo

Si je ne brûle pas
Si tu ne brûles pas
Si nous ne brûlons pas,
Comment les ténèbres
Deviendront-elles clarté ?

Nazim Hikmet, poète communiste turc (1901-1963), traduit par son ami Garaudy