6 septembre 2015

Crise migratoire et sensiblerie démagogique

Après toute l’émotion médiatique et la surenchère de sensiblerie ostensiblement exposée par les dirigeants des puissances européennes et du nord en général devant la mort du jeune enfant syrien Aylan Kurdi transformé en emblème du tragique existentiel des migrants faisant face à toutes sortes de périls, nous tenons à conspuer ce jeu malsain d’hypocrites histrioniques qui, d’une part, entretiennent les politiques financières et les violences chaotiques provoquant cette massification de la migration mais font mine, d’autre part, de s’émouvoir de la mort hypermédiatisée d’un enfant syrien, eux dont la politique massacre par la faim, la guerre, le chaos planifié, des millions d’enfants et d’adultes de par le monde.

LIRE LA SUITE >> ARTICLE SOURCE

___________________________________________________________

SELECTION D'ARTICLES

Archives Garaudy PDF sur Calameo

Si je ne brûle pas
Si tu ne brûles pas
Si nous ne brûlons pas,
Comment les ténèbres
Deviendront-elles clarté ?

Nazim Hikmet, poète communiste turc (1901-1963), traduit par son ami Garaudy