12 mai 2015

Le roi Hollande, les négriers et les "élites" serviles


L’une des manières classiques des colons, impérialistes et de tous profiteurs d’un ordre politique injuste, est de savoir énoncer exactement le correct, le convenable tout en se moquant supérieurement des actes à poser pour être en congruence avec les dires. À ce compte, Hollande, par delà sa gestuelle pseudo-socialiste, se sera montré quoique frisant le bouffon, un maître intégral sur la question du remboursement des 17 milliards d’euros dus par la France à Haïti.

D’abord, l’honorable président de la république française a inauguré en Guadeloupe, le plus immense mémorial sur l’esclavage, ensuite, il a annoncé un « remboursement moral », surtout pas pécuniaire, de la dette susdite encourue par la France qui avait imposé une scandaleuse indemnisation à Haïti pour ses colons se jugeant perdants après les guerres héroïques de l’indépendance haïtienne menées par les esclaves révoltés criant et affirmant glorieusement par les armes, en ce temps-là, leur humanité face aux monstres inhumains, infrahumains de la métropole. Quand j’ai entendu Hollande parler d’acquittement moral, j’ai un instant cru, par ces temps de crise de l’euro, qu’une nouvelle devise nommée « le moral » avait remplacé la monnaie européenne... Imaginons les victimes juives d’Hitler se faisant dire, après Nuremberg définissant et reconnaissant le crime contre l’humanité subi, que le remboursement des biens juifs ou vandalisés, serait et ne devrait être que moral…! Avec un tel brio proclamatoire, Hollande aura charmé son entourage de colonisés réflexes, trop heureux de pouvoir embrasser un président français et de le voir de si près. Ravie au ciel des délires, toute la clique des intellotypes privilégiée pour être non revendicative - car la revendication est l’affaire des grossiers et des aigris - ravalée en amas de larbins, s’est confondue en applaudissements exaltés! Aujourd’hui plus que jamais, les secteurs en vue de la lumpen intelligentsia des suds, sont érigés en garde-fous des intérêts colonialistes et impérialistes. Pour les intellos colonisés réflexes, véritable ramassis d’idolâtres thuriféraires de l’ex métropole, la revendication est une posture victimiste que les gens évolués comme eux, ignorent supérieurement. Car en leur regard sans vision, le meilleur moyen de s’acquitter du devoir de mémoire, c’est d’oublier tout le préjudice passé-présent subi et de flagorner le maître, en nouveaux esclaves reptiliens, pour qu’il fasse faveur à un pays coupable d’avoir pris son indépendance trop tôt et par la violence. L’Haïti imaginaire de nos intellotypes prostitués, n’a jamais été appauvrie par la France mais par son insolence criminelle, tout comme elle n’a point d’ailleurs été paupérisée par les Usa, dont on commémore cette année le centenaire de l’Occupation du pays caribéen…

Les intellos serviles comme les politicards débiles - car est effectivement inférieur et esclave quiconque se croit tel - convaincus de leur inessentialité due à l’ethnie et au handicap identitaire, sont prêts à se vautrer dans toutes les flagorneries pour plaire au colon. S’appliquant la perception historique du discours raciste de l’ex métropole, les intellotypes se croient eux-mêmes, une humanité de seconde zone et essentialisent leur propre banalité de menus fretins, célébrant comme des néants gesticulateurs leur « acceptation » dans l’environnement du maître paternaliste. C’est aussi un peu, le syndrome des commandeurs sur les plantations, aujourd’hui, ils sont commandeurs idéologiques au service des nouveaux patrons colonialistes contre l’intérêt de leur propre pays. Tristes élites qui ne vivent que selon le colonialisme renouvelé et recyclé à leurs dépens, elles qui cherchent à défaut d’intégration, une assimilation par le colon.

Sur le fond, Hollande a entièrement raison, à quoi bon rembourser à des hurluberlus trop contents d’être payés en manières plutôt qu’en monnaie? Trop heureux d’être cooptés et de se voir au moins, à même de serrer la main à ceux qu’ils considèrent leurs dieux?! En vérité, Hollande est plus futé qu’il n’y paraît en l’occurrence! Après le ton raide à voix gonflée, hyperprésidentiel de Chirac sur la question du remboursement, Hollande, lui, joue de la bénignité affectée d’une mimesis maniériste parfaitement rendue par sa voix scénique! En vérité, Louis De Funès n’aurait pas fait mieux! Et, dans la foulée, le président français a su dire par suggestivité colonialiste - entre les mots, dans l’interstitiel inexprimé de son laïus - à la pitoyable assemblée des colonisés réflexes d’Haïti, qu’avec lui, monumental roi socialiste, la France demeure le royaume de la duperie coloniale qui rembourse à coups de farces et d’ironies aux colonisés réflexes flatteurs bien comme il faut…

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE
Si je ne brûle pas
Si tu ne brûles pas
Si nous ne brûlons pas,
Comment les ténèbres
Deviendront-elles clarté ?

Nazim Hikmet, poète communiste turc (1901-1963), traduit par son ami Garaudy