31 juillet 2014

Vu du Tarn: de Jaurès à Garaudy


31 juillet 1914: l'assassinat de Jean Jaurès
25 mai 1913: Meeting du Pré Saint-Gervais


Agrégé de philosophie, Roger Garaudy est nommé en 1936 professeur au lycée d'Albi, où il occupe le poste qui avait été celui de Jean Jaurès cinquante ans auparavant à partir de 1881.

Jaurès avait été élu député du Tarn en 1885, Garaudy est élu en qualité de représentant du Tarn, sur la liste communiste où il figure en première position à la première Assemblée nationale Constituante, le 21 octobre 1945.
Il est réélu à la seconde Assemblée nationale Constituante, le 2 juin 1946 et à la première Assemblée nationale le 10 novembre 1946.
Dans le cadre de son mandat (jusqu'en 1951), il organise en 1947 la relance de la Verrerie ouvrière d’Albi créée par Jean Jaurès en 1896. Dans "Mon tour du siècle en solitaire" il raconte cette expérience de "responsable communiste" et de "communiste responsable", en voici un extrait (pages 110-111):



 En 1948, comme Jaurès l'avait fait en 1892, Roger Garaudy soutient les mineurs de Carmaux durant leur grève (lire son intervention à l'Assemblée Nationale: http://rogergaraudy.blogspot.fr/2011/09/greves-minieres-dhier-et-daujourdhui.html).

Témoignage de Claude Desguioz sur Roger et Paulette Garaudy dans le Tarn: http://rogergaraudy.blogspot.fr/2012/10/un-esprit-de-resistance-temoignage-de.html

Si je ne brûle pas
Si tu ne brûles pas
Si nous ne brûlons pas,
Comment les ténèbres
Deviendront-elles clarté ?

Nazim Hikmet, poète communiste turc (1901-1963), traduit par son ami Garaudy