25 juillet 2014

Un seul Etat pour la Palestine !

28 février 2012


Depuis 63 ans, date de la Résolution 181 de l’ONU, les Palestiniens vivent dans la terreur et la peur. Pendant la Nakba qui, en 1948, a suivi le partage prévu dans cette Résolution, Israël a conquis 78% de la Palestine et expulsé la majorité de la population, plus de 750 000 personnes, de leurs foyers, villes et villages. Israël a aussi fait de ceux qui sont restés - et qui depuis sont toujours sous son autorité – des citoyens de seconde classe tout en faisant aussi des discriminations à l’encontre des Juifs arabes (mizrahis et sépharades) dans ce qui s’est défini comme un Etat juif. Un Etat qui n’est pas celui de tous ses citoyens alors qu’aujourd’hui au moins 20% des Israéliens ne sont pas juifs. Les réfugiés palestiniens n’ont jamais été autorisés à rentrer chez eux en dépit de la Résolution 194 de l’ONU de décembre 1948 et des innombrables Résolutions confirmant leur droit au retour qui ont suivi depuis. Aujourd’hui plus de 6 millions de Palestiniens et leurs descendants forment la troisième génération de réfugiés.
En 1967, ce qui restait de la Palestine historique a été occupé par Israël. Chaque Palestinien des Territoires occupés de Cisjordanie, Jérusalem-Est et Gaza a perdu ses droits humains et politiques dans l’occupation brutale dirigée par les militaires et les colons. Par la suite, Israël a suivi une stratégie en violation avec le droit international et la 4e Convention de Genève d’implantation rapide de Juifs israéliens dans ces territoires nouvellement conquis, expulsant et dépossédant encore davantage les Palestiniens.
Israël a continué à ignorer toutes les nouvelles résolutions de l’ONU exigeant son retrait des Territoires occupés et a continué à construire des colonies illégales, des routes réservées et des zones militaires. Il a continué à réprimer brutalement et à déposséder la population palestinienne sous son régime martial. Sur le plan international, Israël a organisé des lobbies puissants qui ont cherché à réduire au silence les voix de la raison parmi les Juifs du monde. A l’intérieur de ses frontières, il a bâti une société fortement militarisée, armée jusqu’aux dents de matériels de destruction massive, ce qui produit en Palestine-Israël une situation extrêmement volatile et dangereuse, non seulement pour les Palestiniens mais aussi pour les Juifs israéliens.
Les Accords d’Oslo de 1993, résultats de négociations secrètes entre Israël et l’OLP, ont posé les bases d’un accord aux termes duquel 22% de la Palestine historique, aux frontières définies par les lignes de cessez-le feu de 1949, devraient théoriquement être rendus à un gouvernement Palestinien. Ce compromis a été systématiquement violé par Israël qui a continué depuis à confisquer plus de terre, à construire plus de colonies et à tuer plus de Palestiniens. Il est clair depuis le début qu’Israël n’a aucune intention de démanteler ses colonies ou de retirer son armée de Cisjordanie ou de Jérusalem-Est – en fait, le nombre de ses colons vivant illégalement en Cisjordanie et à Jérusalem-Est a triplé depuis la signature des Accords d’Oslo, rendant ainsi complètement irréaliste la solution à deux Etats. Par ailleurs, les politiques actuelles du Quartette vont de fait dans ce même sens : financer l’occupation (et non la terminer).
La solution à deux Etats n’a jamais été réaliste ou loyale : elle a nié toute justice pour la plupart des Palestiniens. Mais même cette "solution" injuste a été systématiquement sapée par Israël par plus de vols de terre et plus de colons dans l’Etat prévu pour les Palestiniens. Israël s’est assuré que la solution à deux Etats basée sur les "frontières" de 1967 ne puisse jamais devenir une réalité ; la plupart des Palestiniens et beaucoup d’Israéliens l’ont reconnu depuis de nombreuses années. Ils ont souhaité à la place une autre solution, une solution basée sur la justice et la non-séparation, une solution qui mettrait fin au traumatisme et à la souffrance des réfugiés palestiniens, une solution qui mettrait un terme au système militaro-colonial et à la domination du sionisme, une solution enfin qui traiterait tous les citoyens, résidents et "absents", également et justement. Cette solution c’est l’Etat unique, démocratique, non sectaire et laïque (la religion étant séparée de l’Etat) pour toute la Palestine historique : UN ETAT POUR TOUS SES CITOYENS.
Un groupe de Palestiniens et d’Israéliens a travaillé sur les bases de cette vision de l’Etat unique et sur les principes fondateurs d’une République dans la Palestine historique. Ils ont imaginé la route vers la paix, la réconciliation, l’égalité et la coexistence dans un Etat démocratique, un Etat qui mettrait fin à l’occupation illégale et aux pratiques racistes et séparatistes de l’apartheid sioniste. Le document présenté sur le site (en arabe ou en hébreu) ébauche les fondations pour une future constitution de la République de Palestine.

Signataires
Palestiniens et Israéliens :
  1. Dr Oren Ben-Dor, University of Southampton, Southampton
  2. Prof. George Bisharat, UC Hastings College of the Law, San Francisco 
  3. Prof. Haim Bresheeth, University of East London, London
  4. Dr Ghada Karmi, European Centre for Palestine Studies, Exeter University, Exeter
  5. Mr Sami Jamil Jadallah, International business consultant, Fairfax, VA
  6. Prof. Nur Masalha, SOAS, University of London, London
  7. Prof. Mazin Qumsiyeh, University Bethlehem, Bethlehem 
  8. Dr Alma Abdul-Hadi Jadallah, George Mason University, Fairfax, VA 
  9. Dr. Samir Abed-Rabbo, Professor of Government and Director of the Center for Advanced International Studies, Dallas, Texas
  10. Ms Susan Abulhawa, Novelist and Founder of Playgrounds for Palestine
  11. Mr Ali Abunimah, Journalist and Co-founder of Electronic Intifada, Chicago
  12. Dr Suleiman Abu Sharkh, Southampton University, Southampton
  13. Prof. Naseer Aruri, Chancellor Professor (emeritus), University of Massachusetts at Dartmouth
  14. Dr Ariella Azoulaiy Photo-Lexic, MInerva Humanities Centre, Tel Aviv University
  15. Mr Ramzy Baroud, Editor of PalestineChronicle.com
  16. Ms Diana Buttu, Palestinian-Canadian lawyer and former spokesperson with the PLO
  17. Mr Eitan Bronstien, Founder and Member of Israeli organisation Zochrot, Tel Aviv
  18. Mr Nazek Dhamra, Novelist, North Carolina 
  19. Prof. Leila Farsakh, University of Massachusetts, Boston
  20. Dr Hatim Kanaaneh, Public Health specialist and author, Galilee
  21. Mr John Hanna Karkar QC, Barrister, Melbourne
  22. Dr Ronit Lentin, Trinity College, Dublin 
  23. Prof. Yosefa Loshitzky, University of East London, London
  24. Prof. Saree Makdisi, University of California, Los Angeles
  25. Mr Nick Marouf, Editor of Ramallah Online
  26. Mr Maher Medoukh, Gen. Manager, Al-Mwasafat Factories & Equipments Trading, Gaza/Sharjah
  27. Ms Norma Musih, Teacher and Member of Zochrot, Jaffa
  28. Dr Dorothy Naor, a Ph.D in Education, an Israeli feminist and activist with New Profile, Hertzliya
  29. Prof. Ilan Pappe, European Centre for Palestine Studies, Exeter University, Exeter
  30. Prof. Gabriel Piterberg, University of California, Los Angeles 
  31. Mr. Haitham Sabbah, Editor of Sabbah Report and Palestine Blogs, Manama, Bahrain
  32. Prof. Michel Khleifi, Bruslles, Belgium
  33. Dr. Magid Shihade, Birzeit University, Palestine
  34. Dr. Ruchama Marton, Founder and Chair of Physicians for Human Rights (PHR), Tel Aviv, Israel
  35. Prof. Nurit Peled-Elhanan, 2001 laureate of the EU Parliament Sakharov Prize for human rights. Co-initiator of the Russell Tribunal on Palestine 2009, Israel
  36.  Noa Shaindlinger, PhD Candidate, University of Toronto
  37.  Ms Rosamine Hayeem, London, UK
  38.  Dr. Asaf Kedar, Board Member at Zochrot, Tel Aviv, Israel
  39.  Dr. Yeal Korin, University of California, Los Angeles, US
  40.  Ms. Yael Rone, Beer Sheva, Israel
Soutiens Internationaux :
  1. Mr Tariq Ali, Historian and Filmmaker, London, UK
  2. Prof. Lawrence Davidson, West Chester University, West Chester, USA 
  3. Prof. James Bowen, University College Cork, Cork, Ireland
  4. Prof. Emilios Christodoulidis, University of Glasgow, Glasgow, UK
  5.  Mr Keith Hammond, University of Glasgow, Glasgow, UK
  6. Prof. Caroline Rooney, University of Kent, UK
  7.  Prof. Mona Baker, University of Manchester, UK
  8.  Prof. Michael Chanan, Roehampton University, London
  9.  Ms Katy Gold, London, UK
  10.  Dr. Carlos Prieto Del Campo, Gerente de Casa de América ; Universidad Nómada, Madrid
  11.  Dr. Terri Ginsberg, International Council for Middle East Studies, New York, NY, USA
  12.  Mons. Francois Lazar, Editor, Dialogue, Paris, France
  13.  Prof. Francesco Orilia, University of Macerata, Italy
  14.  Prof. Stephen Deutsch, Bournemouth University, UK
  15.  Dr. Rumy Hasan, University of Sussex, Brighton, UK
  16.  Prof. Hamid Dabashi, Columbia University, New York, US
  17.  Prof. Daniel Boyarin, University of California Berkley, US
  18.  Prof. Colin Green, University College London, UK
  19.  Mr. Douglas Roberts, Author, Columbus, Ohio, US
  20.  Dr. Gholam Khiabany, University of Sussex
  21.  Prof. Moises Garduño Garcia, National Autonomous University of Mexico/ Autonomous University of Madrid
  22.  Melisa Kohen, Stanford University, PhD student and research assistant , Stanford
  23.  Jens Hanssen, University of Toronto, Canada
  24.  Dr. Golbarg Bashi, , Rutgers, The State University of New Jersey, US
  25.  Abe Hayeem, Chair, Architects and Planners for Justice in Palestine
  26.  Prof. Bill V. Mullen, Purdue University, Indiana, US
  27.  Mr. David Keith May, Purdue University, Indiana, US
  28.  Mr. Jubin Rahatzad, Doctoral Student, Purdue University, Indiana, US
  29.  Mrs. Fee Warner Hove, author, UK
  30.  Prof. (Emerita) Sherna Berger Gluck, California State University, California, US
  31.  Mr. Bernie Eisenberg, Webmaster, Israel Divestment Campaign, Los Angeles, US
  32.  Mr. Stephen Lewis, Director of the Biomystic Institute, US
  33.  Tony Greenstein, Brighton & Hove Trades Council, Brighton & Hove UNISON, UK
  34.  Ms. Baby Siqueira Abrão, Journalist, São Paulo, Brasil
  35.  Mr Danny Dayus, Editor, World Crisis Web, Northern Ireland, UK
  36.  Dr. Samuel J. Kuruvilla, Institute for Defence Studies and Analyses, India
  37.  Ms Linda Benedikt, writer and journalist, Munich, Germany
  38.  Dr. Les Levidow, Open University, London, UK
  39.  Mr. Mike Dobson, University of Bedfordshire, UK
  40.  Ms. Roberta Frye, Culver City, California,US
  41.  Prof. David Klein, California State University, US
  42.  Mr. Kamran Ghasri, Israel Divestment Campaign, Los Angeles, US
  43.  Mr. Raul Bassi, Gaza Defence Committee, Sydney, Australia
  44.  Dr. Virginia Pitts, University of Kent, UK
  45.  The Right Honourable Clare Short, London, UK
  46.  Dr. Dennis Kortheuer, California State University, Long Beach, California US
  47.  Mr. Adrian R Crewe, Director - Umoya Consulting Observatory, Cape Town, South Africa
  48.  Susan Cheshire, counsellor, Gosport, UK
  49.  Dr. Aida A. Essaid,, University of Exeter, UK
  50.  The Right Honourable Clare Short, London, UK
[*Titre original " One State in Palestine " à http://www.1not2.org/One_State_in_Palestine/Welcome.html. Traduction Michel & Emmeline pour l’UJFP

En 2008 avait lieu à Haïfa une Conférence pour un seul Etat en Palestine historique.
Lire ici.
Si je ne brûle pas
Si tu ne brûles pas
Si nous ne brûlons pas,
Comment les ténèbres
Deviendront-elles clarté ?

Nazim Hikmet, poète communiste turc (1901-1963), traduit par son ami Garaudy