13 juin 2013

Il y a un an disparaissait Roger Garaudy



Dans son article annoncant le décès de Roger Garaudy, le journal "Le monde" écrivait, anticipant le sens de tout l'article: C'est le site d'un mouvement d'extrême droite, Egalité et Réconciliation, animé par Alain Soral, qui a été le premier à diffuser en France et sur le mode du deuil (sic ! ndlr), la nouvelle de la mort de Roger Garaudy, le mercredi 13 juin à 8 h 30, à l'âge de 98 ans à son domicile en banlieue parisienne.

Ceci était faux. Et nous l'avions tout de suite dénoncé.

L'article sur le site d'Alain Soral , reprenait en réalité l'article du blogue "Roger Garaudy" (publié également sur "A l'indépendant") en le signalant expressément d'ailleurs à 2 reprises avec les liens habituels, ce que "Le monde" a tout simplement ignoré à l'époque. Hélas pour la "démonstration" du quotidien français "de référence", ce n'est donc pas "Egalité et réconciliation" qui a donné le premier la nouvelle de la mort de Roger Garaudy. Un détail sans doute, mais tous les détails ont leur importance dans le concert des media-mensonges qui entourèrent l'annonce du décès de Roger Garaudy comme ils avaient entouré une partie de sa vie.

 
On lira  avec intérêt l'article de Robert Pioche traitant entre autres de ce sujet: http://rogergaraudy.blogspot.fr/2012/06/un-intellectuel-en-recherche.html

(Citation empruntée à Chantal Dupille sur un de ses blogs)

___________________________________________________________

SELECTION D'ARTICLES

Archives Garaudy PDF sur Calameo

Si je ne brûle pas
Si tu ne brûles pas
Si nous ne brûlons pas,
Comment les ténèbres
Deviendront-elles clarté ?

Nazim Hikmet, poète communiste turc (1901-1963), traduit par son ami Garaudy