6 août 2016

La refonte des relations internationales et le dialogue des cultures entre l'Orient et l'Occident pour préserver les libertés et l'avenir de l'humanité


* Publié dans Maghreb Emergent le 01 - 08 - 2016

1.-Ayant été toujours un défenseur de la liberté de penser, fondement de tout processus démocratique tenant compte des anthropologies culturelles, les derniers attentats, notamment en Europe, ont aiguisé une vision anti-Islam, animée par une minorité agissante. Comment ne pas rappeler que, depuis que le monde est monde, le concept de liberté a imprégné la pensée philosophique de Platon, d'Aristote, d'Ibn Rochd (plus connu en Occident sous son nom latinisé d'Averroès, philosophe, théologien, juriste, mathématicien et médecin musulman andalou), ou encore du grand penseur maghrébin Ibn Khaldoun. Le mot le plus proche qui est utilisé dans les textes islamiques principaux (le Coran et la Sunna) assimile «la philosophie» à « sagesse », tolérance.
C'est pourquoi beaucoup de philosophes musulmans utilisent le mot « sagesse » comme synonyme du mot « philosophie », qui pénétra la pensée arabe islamique comme arabisation du mot grec « philosophie. Que l'on relise les œuvres d'Al-Kindi, Al Ghazali, Al Farabi.
Toutes les religions, notamment le judaïsme, le christianisme et l'Islam, n'ont jamais prôné la violence, leur fondement étant la tolérance. L'adhésion ou pas à une religion est fondée sur le consentement sans contraintes. Or, contrairement à ces principes fondamentaux, (que l‘on se rappelle les périodes d'inquisition en Europe), l'histoire mouvementée de l'humanité montre des guerres meurtrières au sein d'une même religion et entre différentes religions, les livres saints ayant été dénaturés, instrumentalisés souvent à des fins politiques. La symbiose des apports entre l'Orient et de l'Occident a permis à l'humanité de faire des grands progrès et ce dans tous les domaines.


2.-Comment ne pas souligner l'histoire millénaire de cohabitation pacifique entre les juifs et les musulmans qui d'ailleurs ont été les plus grands protecteurs des juifs persécutés. Musulman, j'ai beaucoup d'amis juifs, chrétiens, bouddhistes et ceux qui n'ont aucune croyance et le courant pour les débats a été toujours fructueux. Le dialogue vertueux est la meilleure manière de dépasser les incompréhensions. Si dans une famille le père et la mère veulent imposer chacun son points de vue c'est l'éclatement de la cellule familiale Lorsqu'un pouvoir par des dictats veut imposer ses lois qui ne correspondent pas à l'état de la société, celle-ci enfante ses propres lois qui lui permet de fonctionner accentuant le divorce Etat-citoyens. Mais je pense que si la liberté d'expression est un acquis universel, elle ne peut aller jusqu'à porter atteinte à la dignité de millions de juifs, chrétiens ou musulmans ou d'athées pour leurs croyances et opinions. La déontologie par le respect d'autrui devrait nous guider. La violence physique doit être condamnée avec rigueur car c'est la meilleure manière de faire de la publicité aux extrémistes. Il faut condamner la violence tant verbale qu'écrite que par la vidéo qui attise la haine, favorise l'extrémisme et porte atteinte aux libertés fondamentales. L'anti-Islam, l'Islam étant une religion de tolérance, ne saurait représenter la pensée de la majorité du peuple américain, français et d'une manière générale de l'Occident mais une minorité raciste. Les extrêmes se rejoignent forcément. Les extrémistes de toutes les religions et non religieux jouant sur le faible niveau culturel de la population appellent à la violence physique. Les extrémistes occidentaux minoritaires, veulent montrer faussement que l'Islam est incompatible avec les valeurs démocratiques et que tous les musulmans sont des terroristes.


3.- Ce serait aller vite en besogne de parler de chocs de civilisations. La majorité des populations de tous les continents aspire à la paix, à la dignité et à la cohabitation et c'est pourquoi je récuse cette vision négative. La seule voie pour lutter efficacement contre l'extrémisme de tout bord , en ces moments de grands bouleversements géostratégiques qui s'annoncent importants entre 2016-2030 , avec la perte des repères où le culturel doit jouer un rôle stratégique, reste la cohésion sociale mondiale, la lutte contre la corruption et la moralité malheureusement en déperdition, comme critère cardinal de la gouvernance de tous les dirigeants de la planète , également en Occident car s'il ya des corrompus au Sud , il ya forcément des corrupteurs au Nord. Cela passe par une profonde refonte des relations internationales, évitant cette injustice planétaire, sans lesquels aucun développement global fiable, ne peut se réaliser, le sous développement nourrissant l'extrémisme et les dictatures. Le combat contre le racisme, la xénophobie, sous toutes ses formes, par le dialogue des cultures entre l'Orient et l'Occident, source d'enrichissement mutuel, concourent à cette refonte urgente des relations internationales. Et ce sera la seule manière de préserver les libertés, et de lutter contre les provocations comme celles récentes qui attisent les haines préjudiciables à l'avenir de l'humanité qui a besoin de plus de tolérance.


 
(*) Professeur des universités, Expert international

Article source  ici sous le titre: L'Islam religion de paix: tolérance et dialogue des cultures face à la xénophobie 


___________________________________________________________

SELECTION D'ARTICLES

Archives Garaudy PDF sur Calameo

Si je ne brûle pas
Si tu ne brûles pas
Si nous ne brûlons pas,
Comment les ténèbres
Deviendront-elles clarté ?

Nazim Hikmet, poète communiste turc (1901-1963), traduit par son ami Garaudy