22 janvier 2012

"Danser sa vie", exposition jusqu'au 2 avril 2012, au Centre Georges Pompidou de Paris.

Le Centre Pompidou propose jusqu’au 2 avril 2012 une exposition qui ne recueille apparemment que des éloges, «Danser sa vie. Art et danse de 1900 à nos jours»:
http://www.centrepompidou.fr/Pompidou/Manifs.nsf/0/BD710C4F1C76C927C12578240035355C


     Le titre Danser sa vie est emprunté à la danseuse Isadora Duncan :  Mon art est précisément un effort pour exprimer en gestes et en mouvements la vérité de mon être. (…) Devant le public qui venait en foule à mes représentations, je n’ai jamais hésité. Je lui ai donné les impulsions les plus secrètes de mon âme. Dès le début, je n’ai fait que danser ma vie. (Ma vie, 1928).
     Roger Garaudy avait déjà donné ce titre à un de ses meilleurs livres sur l'art, préfacé par Maurice Béjart en 1973, et qui, traduit en plusieurs langues (italien, portugais, hollandais, espagnol, persan, grec), eut une audience internationale:


     Ce qu'il faut dire pour dire la vérité...
     Pour acheter le livre de Garaudy, deux sites parmi d'autres:
http://www.priceminister.com/offer/buy/71921522/Danser-Sa-Vie-Danser-Sa-Vie-Livre.html

http://www.amazon.fr/Danser-sa-vie-Roger-Garaudy/dp/2020020246




¤ « Danser sa vie, ne serait-ce pas d’abord prendre conscience que non seulement la vie, mais l’univers est une danse, et se sentir pénétré et fécondé par ce flot du mouvement, du rythme et du tout? » 
¤ « Danser sa vie, c’est se placer au coeur des choses, au point de jaillissement d’un futur en train de naître et participer à son invention. »                (Roger Garaudy, cité sur http://ccmarquerol.fr/citations.html)

Si je ne brûle pas
Si tu ne brûles pas
Si nous ne brûlons pas,
Comment les ténèbres
Deviendront-elles clarté ?

Nazim Hikmet, poète communiste turc (1901-1963), traduit par son ami Garaudy