23 janvier 2012

De Garaudy à Erdogan

Les députés français viennent de voter la proposition de loi condamnant la contestation du génocide arménien, qui a eu lieu il y a de cela un siècle. 
Coup médiatique, visée électorale, qu’importe ce qu’en pense le citoyen lambda, l’essentiel pour Nicolas Sarkozy étant de plaire à ses seigneurs en portant un tel coup à un pays qui vient de se souvenir de son appartenance au monde musulman, et qui renonce ainsi à 60 années d’une parfaite alliance avec l’état d’Israël. La Turquie a en effet, montré ses derniers temps une certaine hostilité envers l’état sioniste et a même pris part dans des actions de solidarité en faveur des Palestiniens de Gaza, sous blocus depuis de longs mois. La Turquie en agissant de la sorte, provoque un casus belli que les politiques français ont immédiatement saisi pour sortir ce projet de loi, tout comme ce fut le cas avec Roger Garaudy et la loi Gayssot. 
Dans son livre Les Mythes fondateurs de la politique israélienne, Garaudy, comme beaucoup d’autres avant lui, sans nier l’existence du massacre des juifs par les nazis, conteste les chiffres avancés à Nuremberg: documents et témoignages à l’appui, il demande que ces chiffres soient revus à la baisse. L’histoire de la shoah, qui a fait couler beaucoup d’encre est remise en question par des Juifs même. Mais ceux-là ne seront nullement inquiétés. Seul sera poursuivi et traîné devant les tribunaux M. Garaudy, qui a été agoni, diabolisé, traité de négationniste ; il fut en proie à une attaque déchaînée de la part des médias français qui lui ont tous refusé le droit de réponse. La raison : M. Garaudy est musulman et cette condamnation a eu lieu en 1998. Le lobby juif qui n’est pas nouveau en France (le Général De Gaulle a formellement reconnu son existence et son influence sur les médias) était certainement derrière cette affaire. 
Treize ans après, une loi du même genre vient d’être votée par le parlement français, la France autoproclamée gendarme du monde, entend pénaliser quiconque contesterait le massacre d’Arméniens perpétré en 1915. Tout comme Garaudy, Erdogan est musulman, la Turquie aussi et l’islamophobie, contre laquelle le tout nouveau président tunisien vient de mettre en garde les Français, est le seul chef d’inculpation dans tous ces procès bidon intentés à des Musulmans. Lors du procès de Roger Garaudy, son avocat, Maître Jacques Vergès, fera justement remarquer que pour les politiques français, le mot humanité ne s’applique qu’au peuple juif. De tous les crimes que subissent les hommes depuis la nuit des temps, seuls sont retenus dans la mémoire des Français et condamnés par leurs tribunaux ceux commis contre les Juifs. 
Dans sa plaidoirie, Maître Vergès établira une liste non exhaustive des crimes que l’humanité a connus : des déportations d’esclaves, à l’extermination des Aborigènes d’Australie et des Indiens d’Amérique, passant par la campagne de stérilisation de personnes considérées comme inférieures en Suède de 1935 à 1976, aux victimes d’Hiroshima et de Nagasaki, sans oublier les odieux crimes coloniaux perpétrés en terre d’Algérie par les Français eux-mêmes et qu’on ne saurait mieux résumer que la consigne satanique lancée par un officier français à ses soldats Toutes les populations qui n’acceptent pas nos conditions doivent être rasées. Tout doit être pris, saccagé sans distinction d’âge ni de sexe : l’herbe ne doit plus pousser où l’armée française a mis le pied […] Voilà comment, il faut faire la guerre aux Arabes : tuer tous les hommes jusqu’à l’âge de quinze ans, prendre toutes les femmes et les enfants, en charger les bâtiments, les envoyer aux îles Marquises ou ailleurs. En un mot, anéantir tout ce qui ne rampera pas à nos pieds comme des chiens. 
Ou encore à l’attitude du célèbre Jules Ferry, représentant des races supérieures, venu en civilisateur et qui a bien daigné ouvrir quelques écoles en Algérie, qui se sont avérées hélas trop exiguës pour contenir les citoyens de deuxième ordre aux côtés de ceux qui leur avaient déjà spolié leur terre et enterré leur culture. Si bien qu’en 1929, 6% seulement des enfants algériens fréquentaient les écoles primaires. Roger Garaudy rapporte lui, qu’au temps de l’Emir Abdelkader, l’Algérie comptait 65% de lettrés en arabe. La présence française a produit 65% d’illettrés. 
Ces crimes-là sont occultés, voire contestés mais aucune loi ne pénalisera ce négationnisme. De même qu’aucun tribunal n’aura à condamner les crimes dont sont victimes les Palestiniens sur leur propre terre. 
Les 197 résolutions touchant au problème israélo-arabe, prises par le Conseil de Sécurité des Nations Unies, sont toutes restées lettre morte, selon Roland Dumas, ancien ministre français, interviewé par Le Monde dans son édition du 12 mars 1991.      
Israël fait fi de toute loi internationale et continue sa politique expansionniste, fidèle à sa devise : occuper tout le territoire palestinien et régner sur le Grand Moyen-Orient afin de pouvoir contrôler les grandes richesses des pays arabes et concrétiser l’hégémonie israélo-américaine sur le monde entier et pour l’éternité.

Khadidja DJEBBAR LICIR

Si je ne brûle pas
Si tu ne brûles pas
Si nous ne brûlons pas,
Comment les ténèbres
Deviendront-elles clarté ?

Nazim Hikmet, poète communiste turc (1901-1963), traduit par son ami Garaudy