23 décembre 2014

Commentaire de Roger Garaudy au décès de Mikhail Souslov



LE MATIN DE PARIS : une haute qualité d'homme.
repris dans LE MONDE du 28.01.1982 

" Une haute qualité d'homme : celle pour qui vivre, c'est vivre pour les autres. En d'autres époques de l'histoire, Souslov, au visage et à la vie d'ascète, eût peut-être été un saint. Comme Torquemada. Et comme lui, peut-être aussi, un inquisiteur. À partir de la certitude dogmatique de parler au nom d'une vérité absolue...
" Lorsque je fus exclu du P.C.F., Souslov, cet ami fraternel de longue date, eut des paroles très dures à mon égard et qui, venant de lui, me blessaient au sang. Mais ce n'est pas à cela que je juge un homme. Si je tiens pour un veule roquet son adjoint (probablement son successeur), Boris Ponomarev, je dis à Mikhail Andreïevitch : " Adieu, vieux camarade. Je sais ce que tu as donné. Je sais aussi ce que tu as abandonné, et cela l'emporte sur ceci. Que ceux qui ont donné plus que toi jettent la première pierre. "
ROGER GARAUDY

___________________________________________________________

SELECTION D'ARTICLES

Archives Garaudy PDF sur Calameo

Si je ne brûle pas
Si tu ne brûles pas
Si nous ne brûlons pas,
Comment les ténèbres
Deviendront-elles clarté ?

Nazim Hikmet, poète communiste turc (1901-1963), traduit par son ami Garaudy