15 avril 2017

Jésus et les "tombes blanchies"

[...] Jésus qui a chassé les vendeurs du temple à coups de fouet aux marchands et de pieds aux étalages; Jésus qui a expédié ses « frères » de chair bêtement incroyants et superficiels, en leur disant qu’il ne participerait pas à la fête à Jérusalem pour ensuite, y aller en toute discrétion; Jésus qui a dit au jeune homme dont le père vient de mourir « laisse ces morts ensevelir leurs morts, toi, viens me suivre pour avoir la vie »; Jésus qui se laissait approcher des pires prostituées, lui qui savait à quel point la société et ses vestales baigne dans toutes formes de prostitution; Jésus qui sauva la femme adultère de l’hypocrisie meurtrière des charognards de la prêtraille et de la populace en mettant prêtres et foules face à leur propre insanité; Jésus qui traitait les chefs religieux de son temps de « tombes blanchies », non, ce Jésus n’a jamais, au grand jamais, accommodé sa Vérité Spirituelle, sa Doctrine du Salut aux salissures dites convenances sociales pour plaire à des hypocrites. Les niaiseries et sensibleries des masses maniérées n’ont jamais compté pour Lui que comme infamies méprisables. [...]
 

___________________________________________________________

SELECTION D'ARTICLES

Archives Garaudy PDF sur Calameo

Si je ne brûle pas
Si tu ne brûles pas
Si nous ne brûlons pas,
Comment les ténèbres
Deviendront-elles clarté ?

Nazim Hikmet, poète communiste turc (1901-1963), traduit par son ami Garaudy