2 août 2012

Un chemin fait d'essais contradictoires et fraternels


Quel est ton Dieu ?
Une question à laquelle, depuis des millions d'années, des milliards d'êtres humains ont trouvé réponse, une question pourtant dont il est impossible de formuler la réponse.
Ceux qui, en près d'un siècle de vie furent mes guides et mes modèles, où qu'ils en puisent la source, ont avivé la même flamme : vous, Dom Helder Camara; l'archevêque brésilien qui écrivait au dirigeant communiste que j'étais alors : « Nous avons la même soif ». Et vous, père Chenu, ou plutôt : Chenu;, mon Père, écrivant : « Plus je travaille plus Dieu est créateur. » Et vous, mes compagnons, de Thorez; me montrant, dans le martyre du théologien Thomas Münzer, les racines du socialisme moderne, à Aragon dont résonne encore en mon cœur le poème La rose et leréséda.
Nous sommes tous restés au bord du même gouffre, du même néant silencieux peuplé d'une infinité de possibles. Nous sentions bien le vide dont il nous entourait et l'inextinguible désir d'en explorer la forêt vierge.
Je ne sais pas comment j'aurais pu vivre sans eux, sans ces appels venus pourtant de tous les horizons. Si j'aurais pu vivre ce qui s'appelle la vie.
Depuis cette enfance de la foi, jusqu'à ses dernières et inaccessibles lueurs, je me sens hanté, mais illuminé aussi dans ma nuit, par mille essais contradictoires et fraternels.

Roger Garaudy


Ces lignes sont extraites de l'introduction d'un texte inédit et percutant de Roger Garaudy intitulé "Qui sera ton Dieu ?", texte qui a servi pour la rédaction de "L'avenir mode d'emploi" (1998) et de "Le terrorisme occidental" (2004). Le blogue publiera "Qui sera ton Dieu ?" dés la rentrée de septembre sous forme de "feuilleton", comme nous l'avons fait avec le livre du Père Boly "Journal d'un mutant de l'île de Gorée".

___________________________________________________________

SELECTION D'ARTICLES

Archives Garaudy PDF sur Calameo

Si je ne brûle pas
Si tu ne brûles pas
Si nous ne brûlons pas,
Comment les ténèbres
Deviendront-elles clarté ?

Nazim Hikmet, poète communiste turc (1901-1963), traduit par son ami Garaudy